Glossaire

  • accessibilité web

    L'accessibilité du web consiste en la mise à la disposition de ressources numériques (services et contenus) et à permettre {{leur accès à tous les individus}}, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales.
    _ Des normes et standards définissent les règles d'accessibilité.

  • archivage numérique ou électronique

    L'article {{L. 211-1}} du [Code du patrimoine->http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droit-culture/patrimoine/pdf/code_du_patrimoine.pdf] stipule que l'archivage est la conservation de " {l'ensemble des documents, quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel, produits ou reçus par toute personne physique ou morale et par tout service ou organisme public ou privé dans l'exercice de leur activité}. "
    _ L’archivage électronique est l’ensemble des actions, outils et méthodes mis en œuvre pour réunir, identifier, sélectionner, classer et conserver des contenus électroniques, sur un support sécurisé, dans le but de les exploiter et de les rendre accessibles dans le temps, que ce soit à titre de preuve (en cas d’obligations légales notamment ou de litiges) ou à titre informatif.
    Le contenu archivé est considéré comme figé et ne peut donc être modifié. La durée de l’archivage est fonction de la valeur du contenu et porte le plus souvent sur du moyen ou long terme.
    _ La conservation est l’ensemble des moyens mis en œuvre pour stocker, sécuriser, pérenniser, restituer, tracer, transférer voire détruire, les contenus électroniques archivés.

  • assemblée régionale

    L’Assemblée régionale du Conseil régional d'Aquitaine délibère sur les grandes orientations de la politique régionale. Elle examine et adopte le budget ainsi que les programmes d’intervention qui lui sont soumis.

  • base de données

    Une base de données, BD ou BDD est un lot d'informations stockées dans un dispositif informatique.
    _ {source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Base_de_données}

  • certificat électronique

    Un certificat électronique est une carte d'identité numérique dont l'objet est d'identifier une entité physique ou non-physique. C'est un lien entre l'entité physique et l'entité numérique virtuelle.
    _ Une autorité de certification fait foi de tiers de confiance et atteste du lien entre l'entité physique et l'entité numérique.
    _ Le principe de fonctionnement des certificats électroniques est basé sur le chiffrement d'informations et sur la confiance.
    _ {source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Certificat_électronique}

  • cluster

    Concentration géographique d’entreprises et d’institutions portées par une même synergie professionnelle, dont l'objectif est de promouvoir un secteur et d'en accroitre les parts de marché

  • CMS

    Un CMS en anglais Content Management System ou {{SGC}} en français, système de gestion de contenu est un logiciel destiné à la conception et à la mise à jour dynamique de sites web ou d'applications multimédia.

  • commission permanente

    La Commission permanente est un organe de délibération élu par l’Assemblée plénière à la représentation proportionnelle.
    _ Présidée par le président du Conseil régional, elle se compose de 38 membres dont 15 vice-présidents. Elle se réunit environ une fois par mois.
    _ {source : http://aquitaine.fr/institution/conseil-regional/fonctionnement.html}

  • conseil régional d’Aquitaine

    Le Conseil régional d’Aquitaine compose avec le [Conseil économique social et environnemental régional->http://ceser-aquitaine.fr/] la Région Aquitaine.
    _ L'assemblée régionale compte 85 conseillers régionaux élus, une commission permanente et des commissions sectorielles.

  • Course Description Metadata

    Le CDM (Course Description Metadata) est un standard européen de description de programmes d'études et de cours. Il s'inscrit dans la volonté communautaire, ancrée sur le [processus de Bologne->http://fr.wikipedia.org/wiki/Processus_de_Bologne], de favoriser la {{mobilité des étudiants en Europe}} et de renforcer le rayonnement international de l'offre de formation de l'enseignement supérieur européen.
    _ {source : http://www.educnet.education.fr/superieur/soutien/normes/cdm-fr/CDM-fr}

  • crowdsourcing

    Le crowdsourcing est un néologisme qui définit un processus par lequel des personnes (internautes notamment) participent à l'élaboration d'un contenu en ligne, à la résolution d'un problème, à la conception d'un service.
    _ Il s'agit en quelque sorte d'une sous-traitance librement consentie et fondée sur le partage de la connaissance, la canalisation de désirs d'experts dans un projet commun en vue d'un partage libre de leurs contributions.
    _ {source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Crowdsourcing}

  • cybersquatting

    Le cybersquatting ou cybersquattage consiste à déposer un nom de domaine correspondant à une marque ou une entreprise connue dans l'intention de profiter du trafic internet qui se créée spontanément sur leur réputation.
    Le nom de domaine déposé peut se faire avec le nom exact ou avec de légères variations.
    C'est une forme de parasitisme commercial qui, selon la jurisprudence, peut être sanctionné au titre du droit de la propriété intellectuelle et du droit des sociétés.

  • data centre

    Désigne un bâtiment ou local approprié pour l’hébergement d’équipements de type serveurs informatiques contribuant par exemple à assurer la visibilité de contenus sur Internet.
    _ Il doit conjuguer, modalités d’accès physique sécurisées, alimentation électrique secourue et redondante, connexions à Internet performantes multi-opérateurs, et régulation de la température sophistiquée.

  • débit

    Notion permettant de mesurer le flux d’informations numériques (suite d’élément binaires typiquement « 0 » ou « 1 ») véhiculé sur un support de transmission.
    _ Exprimé en Bit/s (binary digit « élément binaire » par seconde), on parle de bas débit (inférieur à 128kbit/s) de haut débit- HD et de très haut débit- THD.
    _ Ne pas confondre avec Ko ( kilo octets) qui mesure les capacités de stockage de données sur disque dur par exemple.

  • délibération

    Décisions sous forme de textes adoptés par l’Assemblée régionale du Conseil régional d'Aquitaine, réunie en Séance plénière ou en Commission permanente.
    _ {source : http://aquitaine.fr/institution/decisions-deliberations/decisions-deliberations.html}

  • donnée publique

    La donnée publique peut être considéré comme un contenu immatériel, quel que soit son format (texte, image, bases de données, etc) produit et détenu par des organismes publics (administrations, collectivités territoriales, etc) dans le cadre de la délivrance d’un service public ou du fonctionnement d’un service public.
    _ Les administrations assurent la maintenance, la mise à jour, la qualification et l’usage de ces données.
    _ La notion de données publiques est plus large que celle de document administratif. Ces données dites publiques peuvent être mises à la disposition du public gratuitement ou après paiement d'une licence.

  • e- santé

    La e-santé ou télé santé recouvre les activités, services et systèmes liés à la santé, pratiqués à distance au moyen des TIC.
    _ La télémédecine est ainsi une composante de la e-santé. Elle permet d’apporter des services de santé (diagnostics, de traitement et de prévention) par des professionnels (médecins notamment) là où la distance et l’isolement sont un facteur critique.
    _ La e-santé couvre également la modernisation des systèmes d'échanges d'information entre les différents acteurs d'une chaîne de soin.

  • e-administration

    L'E-administration ou administration électronique désigne l'utilisation des technologies de l'information et de la communication par les administrations publiques visant à rendre les services publiques plus accessibles à leurs usagers et à améliorer leur fonctionnement interne.
    _ {source : http://fr.wikipedia.org/wiki/E-administrationhttp://fr.wikipedia.org/wiki/E-administration}

  • e-tourisme

    Le e-tourisme, également dénommé tourisme électronique ou tourisme numérique, désigne les activités du tourisme sur Internet. Il permet aux internautes, également appelés {touristonautes} dans ce cas, de préparer, organiser, réserver et payer leurs séjours sur Internet.

  • eco TIC

    Le Journal officiel de la République française du 12 juillet 2009 donne éco TIC comme équivalent de green IT ou encore green computing.
    _ Selon la définition qu'il en donne, les écotechniques de l'information et de la communication sont des techniques de l'information et de la communication dont la conception ou l'emploi permettent de réduire les effets négatifs de l'activité humaine sur l'environnement. Il s'agit à la fois de réduire les nuisances liées à la fabrication et à la fin de vie (pollution, épuisement des ressources non renouvelables) et à la phase d'utilisation (consommation d'énergie).
    _ {source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Green_computing}

  • économie créative

    L'économie créative désigne nouveau modèle de développement dans lequel l’économie et la culture sont liées et englobent des aspects économiques, culturels, technologiques et sociaux du développement à grande ou petite échelle.
    _ Au centre de ce nouveau modèle est le fait que la créativité, le savoir et l’accès à l’information sont de plus en plus reconnus comme de puissants moteurs d’entraînement de la croissance économique et de la promotion du développement dans le contexte d’une planète de plus en plus mondialisée.
    _ Dans ce contexte, le terme “créativité” désigne la formulation d’idées nouvelles et l’application de ces idées à la production d’œuvres d’art et produits culturels originaux, de créations fonctionnelles, d’inventions scientifiques et d’innovations technologiques.
    _ La créativité comporte donc un aspect économique observable dans la manière dont elle contribue à l’esprit d’entreprise, encourage l’innovation, augmente la productivité et favorise la croissance économique. Il n’existe pas de définition universelle de l'{{économie créative}}, car il s’agit d’une notion subjective qui continue à évoluer.
    _ {source : http://www.unctad.org/fr/docs/ditc20082ceroverview_fr.pdf - Nations Unies Rapport sur l’économie créative 2008}

  • environnement numérique de travail - ENT

    Un espace numérique de travail ou environnement numérique de travail (ENT) est un portail internet éducatif permettant à chaque membre de la communauté d'un établissement scolaire (professeur, élève, parent, etc), d'accéder, via un point d'entrée unique et sécurisé, à un bouquet de services numériques en relation avec les activités éducative.
    _ Par exemple : gestion ou consultation des absences, des notes, du cahier de texte de la classe ; diffusion et consultation de support de cours, de devoirs ; travail collaboratif, accès à des ressources ou des manuels numériques…).
    _ {source : http://www.educnet.education.fr/dossier/eformation/notion-virtuel-numerique/espace/espace-numerique-de-travail}

  • espace public numérique - EPN

    Un espace public numérique (EPN) est une structure d'accueil du public, à but non lucratif, pour l'initiation à l'informatique et aux technologies de l'information et de la communication.

  • extranet

    Un réseau extranet est un réseau du type Internet à accès réservé.
    _ Il est souvent une extension du système d’information d’un organisme à certains intervenants extérieurs : partenaires, fournisseurs, personnels situés à l’extérieur des locaux de l'entreprise. Mais il peut être constitué pour lui-même, de manière à animer une communauté de travail par exemple.

  • fibre optique

    Fil de verre d’un huitième de millimètre de diamètre, conçu pour guider la lumière dans une gamme de longueur d’ondes permettant de transmettre des communications électroniques à très haut débit ( 10 Gbit/s et plus par multiplexage de plusieurs longueurs d’onde) sur des distances très grandes (plusieurs dizaines de kilomètres) et sans perturber ni subir de perturbation d’autres signaux de télécommunications ou électriques voisins.

  • flux RSS

    Un flux RSS est un fichier dont le contenu est produit automatiquement en fonction des mises à jour d’un site Web. Les flux RSS sont souvent utilisés par les sites d'actualité ou les blogs pour présenter les titres des dernières informations consultables en ligne.
    _ La lecture d'un flux RSS se fait à l'aide d'un agrégateur. Il faut renseigner l'adresse du fil RSS concerné afin que le programme se connecte régulièrement aux sites émetteurs pour vérifier la présence de nouveau contenu. Si c'est le cas, il est téléchargé et converti au format HTML pour en permettre la lecture.
    _ Le principal avantage de cette technologie est le fait de pouvoir suivre facilement l'évolution d'un site Web sans avoir le besoin de s'y rendre manuellement.
    _ {source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Flux_RSS}

  • FttH : fibre to the home

    Fibre to the Home : la fibre au domicile ; réseau destiné à délivrer un service Très haut débit- THD, utilisant la technologie fibre optique, où chaque usager est raccordé de bout en bout avec une fibre optique à l’équipement de l’opérateur.

  • gaz à effet de serre (GES)

    Les gaz à effet de serre (GES) sont des composants gazeux qui absorbent le rayonnement infrarouge émis par la surface terrestre contribuant à l'effet de serre. L'augmentation de leur concentration dans l'atmosphère terrestre est l'un des facteurs à l'origine du récent réchauffement climatique.
    _ Processus : la moitié des rayons solaires est réfléchie par l'atmosphère et par la terre ; l'autre moitié est absorbée par la terre et la réchauffe. Du rayonnement infrarouge est réémis depuis la surface de la terre : une partie part vers l'espace, l'autre partie est absorbée par les gaz à effet de serre.
    _ Un gaz ne peut absorber les infrarouges qu'à partir de trois atomes par molécule, ou à partir de deux si ce sont deux atomes différents.
    Sans l'effet de serre, la température moyenne à la surface de la terre (+18°C) serait de - 15°C.
    _ Mais les activités humaines augmentent la concentration des GES dans l'atmosphère, ce qui entraîne une augmentation de la température moyenne et peut modifier les climats.
    _ Les principaux gaz à effet de serre - naturels ou industriels qui existent dans l'atmosphère sont : la vapeur d'eau (H2O), le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d'azote (N2O), l'ozone (O3) et les gaz fluorés (CFC, HFC, PFC) (qui eux n’existent pas de manière naturelle).
    {Notes : L'eau (sous forme de vapeurs ou de nuages) est à l'origine de 72 %, soit près de trois quarts de l'effet de serre total.
    _ Le dioxyde de carbone est le principal (en quantité) gaz à effet de serre produit par l'activité humaine, 74 % du total (tous modes d'émissions réunis).
    _ Sources :
    _ Wikipédia - [Gaz à effet de serre->http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaz_%C3%A0_effet_de_serre]
    _ mtaterre - [extrait du dossier Changement climatique->http://www.mtaterre.fr/le-changement-climatique/25/D-ou-viennent-les-gaz-a-effet-de-serre]}

  • géo-référencement

    Description d'un objet définit par (a minima) une double information géographique : la composante géométrique (coordonnées x,y) et la composante thématique (attributaire).
    _ {source : Karine Emsellem – UNICE}

  • géocodage

    Opération qui permet d’assigner sans ambiguïté une localisation à un objet, dans un système de référence géographique précis.
    _ {source : Karine Emsellem – [UNICE – Université de Sofia Antipolis ->http://unice.fr/]}

  • géomatique

    La géomatique regroupe l'ensemble des concepts, méthodes, outils et pratiques nécessaires pour intégrer, analyser et représenter les données géographiques.
    _ La géomatique consiste donc en au moins trois activités distinctes : collecte, traitement et diffusion des données.
    _ {source : http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9omatique}

  • gestion électronique de documents

    La gestion électronique des documents (GED) désigne un procédé informatisé visant à organiser et gérer des informations et des documents électroniques.
    _ C'est un processus qui découle du cycle de vie du document.
    _ Il existe 4 étapes majeures dans la gestion électronique des documents : acquisition, classement, stockage et diffusion.
    _ {source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_C3%A9lectronique_de_documents}

  • Green IT ou éco TIC

    Cf. éco TIC

  • HD - haut débit

    débit le plus souvent asymétrique, compris dans le sens descendant (le plus élevé) entre 512 kbit/s et au maximum 20 Mbit/s délivré par les technologies cuivre ADSL, Wimax, satellite, réseaux ou mobile de 3ème génération, dépendant fortement de conditions d’éligibilité liées à la distance séparant les utilisateurs des équipements délivrant le service et des technologies utilisées.

  • information géographique

    L'information géographique se définit comme représentation d’un objet ou d’un phénomène réel, localisé dans l’espace à un moment donné.
    _ source : Karine Emsellem – [UNICE – Université de Sofia Antipolis ->http://unice.fr/]

  • logiciel libre

    Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l'utilisateur.
    _ Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d'auteur.
    _ Un logiciel est dit "libre" s'il confère à son utilisateur quatre libertés :
    _ - la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ;
    _ - la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins ;
    _ - la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
    _ - la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

  • LOM

    En anglais : Learning Object Metadata, LOM, standard international proposant un modèle de description des métadonnées associées à des objets pédagogiques.
    _ source : http://www.educnet.education.fr/dossier/metadata/ressources-educatives-numeriques/lomfr-learning-object-metadata

  • m-tourisme

    Le m-tourisme (mobile-tourisme) est la déclinaison du e-tourisme sur terminaux mobiles, notamment sur smartphones et tablettes numériques.
    _ Il englobe toutes les utilisations mobiles touristiques, mais il constitue une pratique particulièrement pertinente en ce qui concerne l'offre d'informations de proximité (informations pratiques géolocalisées).

  • métadonnées

    Le terme de métadonnées est utilisé pour définir l'ensemble des informations techniques et descriptives ajoutées aux documents pour mieux les qualifier.
    _ Pour que ces données soient utilisables par d'autres, elles doivent s'inscrire dans des modèles largement reconnus par les acteurs du Web. Plusieurs organismes de standardisation ont donc proposé et publié des schémas de métadonnées susceptibles d'être utilisés par le plus grand nombre.
    _ Le schéma de métadonnées le plus utilisé est le {{[Dublin Core->http://openweb.eu.org/articles/dublin_core]}}. Il standardise l'utilisation d'une quinzaine de champs descriptifs : Titre du document - Auteur(s) - Editeur - Date de publication - Description...
    _ Les métadonnées sont à la base des techniques du Web sémantique. Elles sont un maillon essentiel pour le partage de l’information et l’interopérabilité des ressources électroniques.

  • montée en débit

    Opération permettant à des utilisateurs ne bénéficiant que d’un accès à Internet sur support cuivre ADSL de débit insuffisant (moins de 2 Mbit/s par exemple) d’accéder à des services plus performants jusqu’à 20 Mbit/s ; techniquement inspirée de l’offre NRA ZO (voir par ailleurs) une opération de montée en débit doit être financée également par la collectivité ; la montée en débit sera déclinée suivant une offre commerciale de France Télécom Orange régulée par l’[Arcep->http://www.arcep.fr/index.php?id=1], appelée Point de Raccordement Mutualisé ; au mois de mars 2011 elle n’est pas encore opérationnelle.

  • Mpeg

    (pour « MPEG », pour « Motion Picture Expert Group », prononcer « M-peg ») Nom du procédé utilisé pour coder des signaux audiovisuels (images animées, sons) sous un format digital plus ou moins comprimé.
    _ Le chiffre (2, 4) indique le degré de compression du signal, d’autant plus comprimé que le chiffre est plus élevé.
    _ Le MPEG2 est utilisé pour les chaînes gratuites de la TNT, le MPEG4 ayant été retenu pour les chaînes payantes et la TNT en haute définition.

  • multiplex

    Train numérique de données permettant de transporter plusieurs programmes et services dans un seul canal (ou fréquence) de télévision.
    _ Le numérique terrestre autorise ainsi la diffusion de 5 ou 6 programmes audiovisuels sur la même fréquence, constituant ainsi un « multiplex de programmes », là où il n’y en avait qu’un seul en analogique.
    _ Dans le schéma actuel de déploiement de la TNT, il y a 6 multiplexes (de R1 à R6) pouvant diffuser chacun 5, 6 voire 7 chaînes depuis le juillet 2010 (où le R6 a intégré Arte par exemple).

  • nom de domaine

    Un nom de domaine est principalement utilisé pour identifier l’adresse d’un site internet et pour les courriers électroniques (mails).
    _ Un nom de domaine (ex : aquitaine.fr) est composé d’une série de caractères (ex : aquitaine) séparés par un point qui distingue l’extension (ex : .FR pour la France).

  • NRA ZO

    Nœud de raccordement d’abonnés zone d’ombre : offre de France Télécom Orange destinée aux opérateurs agissant pour le compte de collectivités locales (qui en apportent le financement, afin de résorber les zones d’ombre d’accès à Internet de la technologie cuivre ADSL lorsque les usagers sont trop éloignés de leur NRA (noeud de raccordement d'abonnés) d'origine.
    _ Elle consiste à installer l’équipement ADSL à proximité d’une armoire de sous répartition placée en aval du NRA origine afin d’annuler l’affaiblissement des signaux généré par la portion de câble cuivre comprise entre le NRA origine et l’armoire.

  • PAPI - point d’accès public à internet

    Un point d'accès public à Internet (PAPI) est un lieu, ouvert au public, qui permet une connexion à Internet, généralement géré par un opérateur public ou parapublic.
    _ L'accès peut être entièrement gratuit, ou par abonnement (sur le modèle des bibliothèques publiques) ou facturé au temps de connexion.
    _ Dans les Papi, on peut accéder à des postes informatiques ou à des connexions pour des ordinateurs portables individuels (l'accès peut être mixte).
    _ Un animateur peut accompagner les utilisateurs.

  • plug-in

    Les plug-ins sont de petits programmes qui permettent d’étendre les fonctionnalités d’un navigateur et lui permettent d’afficher un certain type de contenu : de la vidéo, des animations ou des jeux interactifs (Flash, Shockwave, …), certains formats de fichiers son ou texte.

  • portail

    Site web centré sur un domaine ou une communauté particulière et proposant à la fois une agrégation de contenus (données et informations rassemblées, appartenant à ou créées par son concepteur) et étant une porte d'entrée vers d'autres sites ou services en ligne.
    _ Les utilisateurs ont la plupart du temps la possibilité de s'enregistrer à un portail pour s'y connecter ultérieurement et utiliser l'ensemble des services proposés, dont notamment la personnalisation de leur espace de travail.
    _ source : d'après http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail_%28web%29

  • projection cartographique

    Référentiel technique de reproduction de la surface terrestre dans son ensemble ou en partie sur la surface plane d'une carte.
    _ La projection en vigueur en Europe pour les échanges de données géographiques entre ou vers les collectivités est le {[{Lambert 93}}.->http://lambert93.ign.fr/index.php?id=6]

  • raster

    Information géographique dont la position géographique et les objets sont exprimés par la localisation de pixels (cellules élémentaires) dans l'espace.
    _ source : Karine Emsellem – [UNICE – Université de Sofia Antipolis->http://unice.fr/]

  • RGAA

    Référentiel général d'accessibilité pour les administrations établi en vertu du décret [décret n°2009-546 du 14 mai 2009->http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000020626623&dateTexte=20091028] (pris en application de l'article 47 de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées) qui impose une mise en œuvre de l’accessibilité dans un délai de trois ans (à partir de la publication du décret) pour les services de communication publique en ligne des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent.
    [Le référentiel général accessibilité pour les administrations->http://www.references.modernisation.gouv.fr/rgaa-accessibilite]

  • SCORM

    SCORM, en anglais Sharable Content Object Reference Model est une spécification permettant de créer des objets pédagogiques structurés.
    _ source : http:/http://www.scorm.fr//fr.wikipedia.org/wiki/Sharable_Content_Object_Reference_Model

  • SIG - système d’information géographique

    Un Système d'Information Géographique - SIG est composé d'un ensemble de données géographiques, de matériel (notamment informatique), de logiciels, de procédures et de personnes.
    _ Il permet d'organiser et présenter des données alphanumériques spatialement référencées, ainsi que de produire des plans et cartes.
    _ source : Karine Emsellem – [UNICE – Université de Sofia Antipolis ->http://unice.fr/]

  • Simulcast

    Diffusion simultanée en analogique et en numérique d’un même programme, sur les mêmes zones de couverture et sur deux fréquences distinctes, afin d’assurer une continuité de service.

  • SQL

    Le SQL (Structured query language), ou langage structuré de requêtes, est un pseudo-langage informatique (de type requête) standard et normalisé, destiné à interroger ou à manipuler une base de données relationnelle.
    _ source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Structured_Query_Language

  • Tableau Blanc Interactif

    TBI (Tableau Blanc Interactif) ou TNI (tableau numérique interactif)
    Tableau associé à un vidéo projecteur et à un ordinateur présent dans une salle de classe afin d'apporter de l'interactivité aux enseignements.

  • Télécentre

    Un télécentre est un espace public grâce auquel des utilisateurs peuvent avoir accès à des ordinateurs, à l’Internet et à d’autres technologies de l'information et de la communication, permettant de collecter de l’information, de l'emmagasiner, de la traiter et de la communiquer, tout en facilitant une meilleure connaissance des outils et des infrastructures numériques.

  • Télétravail

    Le télétravail, sous sa forme salariée, décrit tout travail s’effectuant à distance, en dehors de l’entreprise, à l’aide de technologies de l’information et de la communication, et sans contrôle hiérarchique physique.
    _ On parle également de télétravail pour décrire le travail mobile (également appelé travail nomade ou itinérant) où le salarié exerce depuis n’importe quel lieu distant de l’entreprise (chez un client, dans un moyen de transport, …) sans que ce lieu ne soit forcément unique.
    _ Le télétravail, sous sa forme indépendante, décrit une relation exercée à distance du client ou du donneur d’ordre, toujours via l’utilisation de technologies de l’information et de la communication, et l’impossibilité physique, pour ce dernier, de contrôler l’exécution du travail. La référence contractuelle est ici le contrat de service.
    _ source : Citica – Pascal Rassat http://numerique.aquitaine.fr/IMG/pdf/RAPPORT_FINAL_Teletravail_en_Aquitaine_2008.pdf

  • Télévision mobile personnelle

    Télévision mobile personnelle ou TMP :
    Réception de la télévision et de services numériques sur des terminaux mobiles, tels que téléphones ou baladeurs numériques.

  • THD

    THD ou Très haut débit
    Débit au minimum de 50 Mbit/s dans le sens descendant et de 10 Mbit/s dans le sens remontant, nécessitant le raccordement des utilisateurs partiellement ou de bout en bout par la technologie fibre optique ; les réseaux FttH ( raccordement optique de bout en bout) permettent d’atteindre des débits symétriques de 100 Mbit/s et plus à terme.

  • TIC

    Les technologies de l'information et de la communication (TIC) regroupent les techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de l'informatique, de l'Internet et des télécommunications.
    _ Par extension, elles désignent un secteur d'activité économique.
    _ source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Technologies_de_l%27information_et_de_la_communication

  • TICE

    L’acronyme TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) fait référence à l’ensemble des outils et logiciels informatiques et multimédia (textes et images fixes ou animés, sons, vidéos…) qui peuvent être intégrés dans un dispositif d’enseignement partiellement ou complètement à distance ou plus simplement dans une salle de cours.

  • TLD

    Le TLD ou « Top-Level Domain » est un domaine de premier niveau dans les adresses internet. Le TLD correspond aux derniers caractères figurant après le dernier point dans le nom du domaine. Exemple : pour le nom de domaine aquitaine.fr, le domaine de premier niveau (TLD) est .FR.

  • TNT ou télévision numérique terrestre

    Mode de diffusion de la télévision qui permet d’envoyer par voie hertzienne des signaux numériques (par opposition aux signaux analogiques). Ces signaux numérisés sont ordonnés dans un flux unique (multiplex), avant d’être diffusés, c’est-à-dire transportés jusqu’au téléspectateur via les ondes électromagnétiques.

  • vecteur (données)

    Information géographique donc la position géographique et les objets sont décrits par des contours et des formes géométriques précises dans l'espace.
    _ source : Karine Emsellem – [UNICE – Université de Sofia Antipolis ->http://unice.fr/]

  • visio-conférence

    La visioconférence est une solution via Internet qui permet de voir et dialoguer avec un ou plusieurs interlocuteurs situés en différents endroits.
    _ Certaines solutions de visioconférence permettent également de consulter dans le même temps des documents afin de pouvoir discuter à plusieurs tout en regardant le même document.

  • Web 2.0 / Web 3.0

    L'expression « Web 2.0 » désigne certaines technologies et des usages du World Wide Web, en particulier les interfaces permettant aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s'approprier les nouvelles fonctionnalités du web.
    _ Ainsi, les internautes peuvent interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois avec le contenu et la structure des pages, mais aussi entre eux, créant ainsi notamment le Web social.
    Le Web 2.0 facilite l'interaction entre utilisateurs, le crowdsourcing et la création de réseaux sociaux rudimentaires, pouvant servir du contenu et exploitant les effets de réseau, avec ou sans réel rendu visuel et interactif de pages Web.
    En ce sens, les sites Web 2.0 agissent plus comme des points de présence, ou portails Web centrés sur l’utilisateur plutôt que sur les sites Web traditionnels.
    _ L'expression Web 3.0 est utilisée pour désigner selon les théories : l'internet des objets qui suit le web 2.0 ou l'Internet des métadonnées (le web sémantique), qui devrait permettre de garder des interactions tout en structurant les données.
    _ source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_2.0

  • web social

    Le Web social fait référence à une vision d'Internet considéré comme un espace de socialisation, un lieu dont l'une de ses fonctions principales est de faire intéragir les utilisateurs entre eux afin d'assurer une production continuelle de contenu, et non plus uniquement la distribution de documents. _ Considéré comme un aspect très important du Web 2.0, il est associé à différentes systèmes sociaux tels que le réseautage social, les blogs ou les wikis.
    _ source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_social

  • webtv ou webtélé

    Le terme de WebTV désigne généralement un site proposant la diffusion de programme TV sur Internet ou plus globalement encore la diffusion de vidéos en lecture continue (streaming) ou en téléchargement progressif.
    _ Les utilisateurs appellent un flux vidéo qu'ils regardent à partir de leur navigateur ou d'un lecteur multimédia.

  • Wimax

    Worldwide Interoperability for Microwave Access : technologie basée sur des ondes radio permettant l’usage d’internet haut débit dans un rayon de quelques km autour d’un point haut d’émission relié à un opérateur ; cette technologie a été utilisée pour résorber les zones d’ombre d’accès à Internet par la technologie cuivre ADSL.