Les TICE en Aquitaine

Panorama d’un point de vue quantitatif, des pratiques qui ont évolué en Aquitaine de façon très significative.

Eléments d’analyse

Selon le Diagnostic 2007 de l’Aquitaine numérique, réalisé par l’AEC, la Région Aquitaine se trouvait en tête des régions pour l’équipement et les usages. 56% des enseignants déclarent à cette époque utiliser les TICE avec leurs élèves et 73% les utilisent pour préparer leurs cours. 40% des établissements du secondaire ont souscrit des abonnements à des ressources numériques (en progression de 10 points sur un an). 15% des établissements communiquent avec les familles par internet (+5 points en un an) et 2% par SMS.

JPEG - 10.4 ko
Source Flickr
Patrick Bouchard

Le Diagnostic 2008 indique que de plus en plus d’établissement utilisent des lecteurs MP3 dans le cadre des cours de langues vivantes. Des classes pilotes sont mises en place en Gironde et en Dordogne. Mais c’est le département des Pyrénées-Atlantiques qui reçoit la palme des usages : 44 collèges et 3 lycées professionnels utilisent des MP3, ce qui représente 3050 élèves utilisateurs et 4700 MP3 achetés.
L’Académie de Bordeaux recense 82% des élèves ayant acquis le B2I, 1166 tableaux blancs interactifs (TBI), 157 établissements scolaires inscrits dans le projet
d’espace numérique de travail Argos (voir plus bas) depuis 2002 et 8500 élèves équipés d’un ordinateur portable dans les Landes, dans le cadre de l’opération « un
collégien, un ordinateur portable ».

Des actions sous impulsion du Rectorat

Le Rectorat de Bordeaux s’est doté d’un projet académique, "Objectif 2010", pour la période 2006 - 2010, dont l’objectif est d’élever le niveau de qualification des jeunes Aquitains et de participer au développement économique, social et culturel de l’Aquitaine. Le projet a notamment pour objectif de :

- développer l’accès de tous à l’ensemble des ressources pédagogiques numériques (espaces numériques de travail) ;
- utiliser l’outil informatique pour mettre en place un accompagnement individuel de l’élève, en particulier pour l’apprentissage des langues vivantes.

Cette politique s’appuie sur une collaboration étroite avec les collectivités territoriales et avec les Inspections académiques départementales.

Le Catice (Centre Académique aux Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) est le service du Rectorat de Bordeaux qui organise à destination des enseignants des journées de formation (maîtrise des TIC et des TICE) et d’évaluation. Il met en place des politiques d’équipements en partenariat avec les collectivités territoriales, participe à l’achat de ressources numériques en cohérence avec les projets, etc. Le Rectorat évalue d’un point de vue pédagogique les dispositifs. Il est également chargé du volet ressources pédagogiques et des négociations avec les éditeurs.

JPEG - 15.9 ko
Source Flickr
Extra Ketchup

Le Catice, en collaboration avec le Conseil régional d’Aquitaine, le Conseil général de la Gironde, le Conseil général des Landes et le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques, a retenu quatre actions :

1. Le projet Mélia : un service en ligne qui permet de valider les compétences en langues des élèves dans le cadre européen : A1/A2, pour le collège, B1/B2, pour le lycée, comme dans la grille d’auto évaluation du Cadre Européen Commun de Référence pour les langues. Présentation du projet.

2. Les ateliers média langues : la Région Aquitaine et le Rectorat de Bordeaux ont engagé depuis quatre ans une expérimentation ayant pour objectif de définir la configuration d’une salle spécialisée dédiée à l’enseignement des langues vivantes. Ce dispositif s’adresse aux lycées de l’Académie de Bordeaux. La Région finance le matériel nécessaire à l’installation d’une nouvelle salle et le Rectorat fournit l’accompagnement pédagogique.

3. Le projet Audio Nom@de qui consiste à doter tous les élèves d’une même classe de baladeurs numériques afin de multiplier les possibilités d’exposition à la langue cible, en particulier en travaillant l’oral en dehors de la classe. Ce petit baladeur se connecte à l’ordinateur et, couplé à l’utilisation de l’ENT Argos, permet l’échange de fichiers sons entre enseignant et élèves.

4. Des cours par visioconférence : ces cours permettent aux étudiants scolarisés voire dispersés dans plusieurs établissements de l’académie de Bordeaux de suivre un enseignement à distance.

Mais le principal projet du Rectorat est le développement de l’Espace Numérique de Travail Argos qui vise à proposer un ensemble de services administratifs, pédagogiques et éducatifs à l’ensemble de la communauté scolaire, professeurs, élèves et parents d’élèves.

Ce portail web pédagogique offre, à travers un bureau virtuel personnel, l’accès à un ensemble d’outils et de ressources numériques. Sans aucune installation de logiciel, l’enseignant ou l’élève se connecte à son espace numérique de travail depuis n’importe quel ordinateur connecté à internet, à l’aide d’un simple navigateur. Tous les collégiens et lycéens d’Aquitaine peuvent ainsi accéder à un service de qualité identique, quelle que soit l’implantation géographique, rurale ou urbaine de l’établissement.

L’ENT Argos intègre la plate-forme d’apprentissage en ligne Ilias qui permet de gérer une grande variété de contenus et d’utilisateurs. Cette brique logicielle permet non seulement de créer du contenu éducatif et d’assurer toutes les fonctions de travail en réseau, de création de groupe, de forum, de galerie multimédia, de podcast, etc., mais surtout de faciliter la gestion de la communauté utilisatrice.

L’ENT fournit en outre un accès à des ressources multimédias didactisées à travers le Canal Numérique des Savoirs et des ressources académiques pour la mise en oeuvre du B2I et du CECRL.

Volontairement circonscrit à une vingtaine d’établissements de l’académie, le projet ENT Argos est porté par le CRDP d’Aquitaine, sous le pilotage du rectorat de Bordeaux et de l’ensemble des collectivités partenaires : Conseil régional d’Aquitaine, Conseil général des Landes, Conseil général des Pyrénées-Atlantiques, Communauté d’aglomération de Pau. Participent également au suivi du projet les Conseil généraux de Gironde et de Lot-et-Garonne.

Le Conseil régional d’Aquitaine accompagne les lycées

La Région a en charge la construction, la rénovation et la restructuration des lycées, mais au-delà de ces compétences premières obligatoires, elle s’est engagé depuis 1998 dans le développement de l’informatisation des lycées. Outre le développement des connexions publiques (raccordement réseau des lycées et universités), elle a mis en place plusieurs actions destinées à réduire les inégalités et favoriser la réussite des lycéens sur l’ensemble du territoire aquitain.

- Le prêt d’ordinateurs portables : la Région met gratuitement des ordinateurs portables à la disposition de lycéens défavorisés afin de leur permettre de réaliser de manière autonome les travaux qui leur sont demandés. Le bénéfice du prêt, sur l’année scolaire, est accordé en fonction des ressources et d’un besoin avéré pour réaliser les travaux personnels en prolongement de l’enseignement. Depuis mai 2008, ce sont désormais 300 ordinateurs portables dotés d’un ensemble complet de logiciels libres et d’une clé USB qui sont déployés dans tous les lycées aquitains.
- La multiplication des tableaux blancs interactifs (TBI) : depuis 2004, la Région Aquitaine mène une action volontariste d’introduction de tableaux blancs interactifs au sein de ses lycées. En 2008, le nombre d’équipement (tableau, ordinateur portable, vidéo-projecteur) installés dans les lycées aquitains se porte à 468.

JPEG - 16.2 ko
Source Flickr
blogefl

- L’apprentissage des langues : en partenariat avec le Rectorat, le Conseil régional développe les équipements numériques qui enrichissent l’enseignement et notamment l’apprentissage des langues étrangères. Ainsi, il a financé l’équipement de 34 lycées d’un atelier média-langues et 14 nouveaux lycées doivent être aménagés en 2009. Il a fait en outre l’acquisition de 368 IPod et 140 baladeurs MP3.
- Le projet Audionom@de : le Conseil régional mise également sur les baladeurs MP3. Le projet AudioNom@de a été testé au lycée François Mauriac de Bordeaux. Il va permettre la diffusion de ressources sonores préparées par les professeurs, sur des baladeurs numériques confiés aux élèves, « pour un meilleur apprentissage des langues vivantes » au lycée. Cette opération, commencée durant l’année scolaire 2005-2006, s’est développée sur le département des Pyrénées-Atlantiques.
- Le programme Déclic : ce dispositif de soutien scolaire et éducatif par les TIC a pour vocation de mettre à disposition des élèves internes ou des lycéens momentanément éloignés de leur établissement, les moyens d’accéder à des outils et des ressources pédagogiques sur internet, susceptibles de les aider dans leur travail personnel et leurs relations avec la communauté éducative. Expérimenté à la rentrée 2003 dans une quinzaine d’établissements, le programme Déclic concerne environ 30.000 élèves dont 6000 internes, répartis dans 39 établissements.
- Le projet "Civilisations Francophones" a pour objectif le développement d’échanges entre les membres de la francophonie sur le thème de l’interculturalité. Développé en partenariat avec plusieurs organismes le projet est de créer une plateforme internet pour proposer une offre de l’enseignement à distance du français ainsi qu’un espace d’échanges sur l’interculturalité de la francophonie.

Au niveau de l’enseignement supérieur, la Région favorise l’équipement multimédia des universités, les usages pédagogiques innovants des TIC et le développement des réseaux de communication des établissements d’enseignement supérieur, comme par exemple :
- Le programme universitaire multimédia : l’objectif de ce programme est de favoriser la création de ressources pédagogiques et documentaires, et de faciliter l’accès à ces ressources pour la formation académique et l’auto-formation.
- Le projet Webcampus : initié par l’Agence Départementale du numérique 64, le projet WebCampus vise à favoriser l’accès au savoir et à la culture pour tous en diffusant en temps réel, dans tout site équipé d’une connexion haut débit, des cycles de conférences universitaires et spécialisées, tout en permettant au public d’interagir avec le conférencier.

Afin de mesurer l’impact des investissements pédagogiques, de maîtriser les dépenses et élaborer progressivement un tableau de bord numérique de chaque lycée, la Région a lancé en juillet 2009 l’appel à projets « Lycée numérique » dans le but de promouvoir équitablement les usages des TIC dans les lycées aquitains.

Sources photos :
- Patrick Bouchard sous Creativ Commons
- Extra Ketchup sous Creativ Commons
- blogefl sous Creativ Commons

Date de publication : 21 septembre 2009