Projet 2010-2014

Relever le défi du numérique est un enjeu économique majeur dans la mesure où le numérique, en général et les logiciels libres en particulier sont au cœur de filières industrielles et de services en plein devenir. Mais le numérique est aussi un enjeu de développement du territoire pour donner de nouvelles opportunités aux petites et moyennes villes en zones rurales, pour repenser les déplacements grâce au développement du télétravail, pour renouveler les pratiques pédagogiques et l’accès aux savoirs. Le numérique est donc un enjeu économique, écologique et de solidarité.

Pour construire le développement du numérique en Aquitaine, 10 axes d’action ont été identifiés ainsi que de nouvelles orientations pour les partenariats conclus.

1. Tirer parti de la révolution numérique

Les techniques numériques ne doivent pas amplifier l’exclusion professionnelle, sociale et culturelle mais participer à sa réduction. C’est le rôle de la Région d’accompagner la migration de tous vers des usages pertinents et novateurs des outils numériques.

Elles doivent contribuer à bâtir une société plus respectueuse de l’environnement  :
- Par la réduction des déplacements inutiles, pour les personnes (télé-présence) comme pour les données (numérisation, signature électronique) ;
- Tout en maîtrisant l’impact des déchets électroniques produits et de la consommation énergétique induite.

Une société ouverte à tous et en phase avec les évolutions numériques :
- Création d’un référentiel régional et d’un outil semi-automatisé de contrôle de la qualité et de l’accessibilité des sites Internet publics sur la base de la Charte Internet qualité et accessibilité de la Région charte-internet.aquitaine.fr avec intégration du Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations (RGAA).
- Mise en place des plates-formes Web 2.0 « Aquitaine en images » et « Visites en Aquitaine » ;
- Création d’un portail de la formation, l’orientation et les métiers en Aquitaine, porté par l’agence Aquitaine Cap Métiers avec l’objectif de mutualiser l’accès aux sources d’information disponibles en matière de métiers, orientation et formation et l’ouverture d’e-portfolio pour les citoyens et les professionnels du secteur.

2. Développer les infrastructures

eko_CCAu XXIème siècle, la fibre optique sera LE réseau de transport stratégique, aussi essentiel que les réseaux TGV, électrique, et d’eau.

La Région poursuit son programme de câblage d’initiative publique :
- Pour le haut débit : 30 millions d’euros (M€) ont déjà été investis en 6 ans, créant un effet de levier entraînant 200 M€ d’investissements publics et privés ;
- Résorption de presque toutes les zones blanches en cours grâce à l’usage ciblé des techniques satellite / WiMax / cuivre ;
- Pour le très haut débit, 150 M€ seront investis sur 15 ans destinés raccorder à terme les 1,6 millions de prises téléphoniques d’Aquitaine en fibre optique (montant total des investissements nécessaires estimé à 1,7 millard d’euros). Les premiers schémas directeurs territoriaux et schémas d’ingénierie technique sont lancés avec les collectivités locales qui se sont « déjà » mobilisées.
- Lancement d’un programme ciblé de soutien au raccordement en très haut débit des entreprises ne bénéficiant pas d’offres commerciales correspondant à leurs besoins.

3. Lutter contre l’ « innumérisme »

Les « laissés pour compte » de la révolution numérique représentent encore plus de 20 % de la population et cet "innumérisme" représente de plus en plus un handicap dans la vie quotidienne. Handicap qu’il faut résorber au même titre que l’illettrisme.
alizee_vauquelin_CC
Dans le cadre du programme national d’accès universel à Internet :
- Engagement prioritaire de la Région vis-à-vis des jeunes sans emploi ;
- Soutien aux filières de reconditionnement et de recyclage d’ordinateurs à destination des personnes à revenus modestes ;
-  Appel à projets pour le développement de services numériques à la personne innovants, visant particulièrement le désenclavement des zones rurales ;
- Soutien indirect à une économie locale de services.

4. Désenclaver les territoires

chateauboisbriand_CCAvec les départements, la Région mettra en place un réseau territorial d’espaces numériques de « 2ème génération », bien répartis, accueillants, professionnels, dotés d’une signalétique unique. Ils fourniront des services supports pour :
- le télétravail ;
- la visio-conférence / télé-présence et la formation à distance ;
- la rénovation du programme Formation ouverte à distance (FOAD) ;
- l’accompagnement de l’accès aux services de l’administration électronique ;
- moderniser la base de données régionale sur le réceptif touristique ;
- cartographier l’attractivité des espaces aquitains en termes d’équipement d’intérêt public et de territoire vécu ;
- mettre en place une stratégie régionale « PAPI, 2nde génération » (Points d’accès publics à l’Internet) ;
- élaborer une stratégie de collecte, de gestion et d’échange des données publiques locales.

5. Outiller les lycées

La Région entend généraliser le plan « lycées numériques » :
- en connectant tous les lycées et résidences lycéennes d’Aquitaine au très haut débit ;
- en accompagnant des pratiques pédagogiques innovantes :

    • à travers les appels à projets pédagogiques innovants basés sur les outils numériques, en concertation avec le Rectorat ;
    • en jumelant des lycées européens pilotes de la Région avec d’autres lycées numériques d’Europe ;
      - en créant des salles pilotes de visio-conférence pour l’apprentissage des langues, de classe à classe ;
      - en finançant des plate-formes de dépôt de ressources pédagogiques libres ;
      - en formant au numérique les enseignants et formateurs.

Egalement prévu à destination des universités, l’élaboration concertée d’un schéma stratégique de l’Université numérique aquitaine.

6. Encourager l’innovation

- Faire pénétrer en profondeur le numérique dans les Petites et moyennes entreprises (PME), les Très petites entreprises (TPE), les entreprises agricoles et artisanales ;
- Créer un réseau d’accompagnement de proximité mobilisant tous les acteurs du conseil public ;
- Développer un pôle industriel régional autour du logiciel libre ;
- Amplifier le programme de soutien aux projets numériques innovants portés par des entreprises du secteur TIC Aquitain, en s’appuyant sur la commande publique et en favorisant la création de premières solutions–test : c’est l’action « Aquitaine vocation Proto ». Proto comme prototype ;
- Favoriser l’excellence des entreprises TIC régionales en matière de diffusion et de commercialisation de produits et services innovants ( numérisation des patrimoines, synthèse 3D, réalité virtuelle et augmentée…) et contribuer à la structurer en liaison avec l’Agence Innovalis – informatique de santé, outils professionnels du Web...

7. Libérer les données

Les données des collectivités sont un bien public qu’il faut organiser, regrouper et mettre en libre accès. La Région a déjà engagé un effort pour les données « géolocalisées », dans le cadre de la Plate-forme de l’Information Géographique Mutualisée en Aquitaine (PIGMA).
Cet effort sera poursuivi :
- extension de la collecte, de la structuration et de l’archivage des données traitées par la Région ;
- création dès 2011 d’un centre de stockage (« Data center ») de sécurisation, de certification et de mise en valeur des données régionales, publiques comme privées (sur la base du volontariat) ;
- soutien à la mise en œuvre de la directive Inspire pour la mise à disposition et l’accès à la donnée publique ;

8. Maîtriser les outils

La Région se doit d’être exemplaire dans son usage des technologies numériques :
- Rationalisation des outils et mise en place progressive des meilleures pratiques ;
- Maîtrise des infrastructures logicielles ;
- Plan de migration progressive vers les logiciels libres au niveau des postes de travail ;
- Mutualisation des développements logiciels ;
- Réflexion inter-régionale commune et financement conjoint de nouveaux outils en tirant parti de structures fédératives comme l’Adullact (Association des développeurs et utilisateurs de logiciels libres pour les administrations et les collectivités territoriales).

9. Accompagner l’évolution des médias

La révolution numérique bouleverse la chaîne de valeur des médias. La Région suscitera, en liaison avec les médias locaux et régionaux, la tenue d’« états généraux » des médias :
- Analyse des problèmes rencontrés ;
- Réflexions sur un accompagnement adapté : Contrats de progrès, destinés à maintenir l’autonomie et la diversité éditoriales ;
- Apporter aux Web TV locales axées sur une thématique, un territoire ou des procédés innovants, conseils et veille pour leur permettre de se développer de manière cohérente et concertée : recherche du modèle économique, mutualisation de services et d’outils...
- La Région pourra conclure dès 2010 des « contrats d’objectifs et de moyens » (COM) avec les chaînes de télévision hertziennes de son territoire. La première étape de cette démarche a été engagée avec le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour la mise en œuvre d’un service public télévisuel régional.
- Par ailleurs, une veille active sera mise en place pour assurer la meilleure information des collectivités locales sur le programme d’extinction de la télévision analogique.

10. Accompagner les industries culturelles

alain_bachelier_CCTout comme les médias, les industries culturelles sont confrontées au changement de paradigme économique induit par la dématérialisation, que ce soit dans le cinéma, l’audiovisuel, le multimédia, l’édition, la musique… Les lois purement répressives récemment votées n’ont apporté aucune solution au problème de fond : les revenus des créateurs.
La Région propose le lancement d’un programme pilote « Industries culturelles citoyennes à l’ère numérique » en concertation avec les acteurs du domaine. Ce programme associera économie, culture, territoires et TIC avec un objectif : favoriser l’utilisation des outils numériques pour créer de nouveaux segments d’activités qui contrebalancent la destruction de ressources constatée.

Orientations stratégiques pour les partenariats

Sera élaborée avec le Pôle aquitain pour la société de l’information (Pasi) une Stratégie régionale d’aménagement numérique.
Des études seront ainsi conduites sur les capacités de mobilisation des filières aquitaines du jeu vidéo et de l’ingénierie pédagogique sur le thème des serious games, la Télé santé et la télémédecine : état de l’art, projets, tests et déploiement en Aquitaine ainsi que l’E-administration : continuité numérique entre institutions en Aquitaine.
En savoir plus sur les partenaires de la Région

Les engagements des projets seront soumis au vote des conseillers régionaux en Séance plénière ou et en Commission permanente.

Les décisions seront exposées dans ce site - Aquitaine Société Numérique - dans les rubriques Actualités et les rubriques thématiques.

Crédits photos
- Fibre optique ; Auteur Eko ; Licence CC
- Clavier selonAlizée Vauquelin ; Licence CC
- Formation à distance ; Auteur Chateauboisbriand ; Licence CC
- Data center ; Auteur mrkathika ; Licence CC
- Cinéma numérique ; auteur Alain Bachelier ; Licence CC